Rétrospective Sebastião Salgado

Rétrospective Sebastião Salgado

greater burhan oil field, kuwait by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Greater Burhan Oil Field, Kuwait, 1991

serra pelada, state of para, brazil by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Serra Pelada, State of Para, Brazil, 1986

greater burhan oil field, kuwait by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Greater Burhan Oil Field, Kuwait, 1991

greater burhan oil field, kuwait by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Greater Burhan Oil Field, Kuwait, 1991

damaraland, namibia by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Damaraland, Namibia, 2005

korem camp, ethiopia by sebastião salgado

Sebastião Salgado

Korem camp, Ethiopia, 1984

Saturday, November 9, 2013Saturday, January 18, 2014


Paris, France

Rétrospective Sebastião Salgado
9 novembre 2013 - 18 janvier 2014

Vernissage le jeudi 7 novembre de 18h à 21h.

A l’occasion de l’exposition « Genesis », présentée à la Maison Européenne de la Photographie, la galerie Polka propose une rétrospective de l’oeuvre de Sebastião Salgado.

Le photographe, économiste de formation, porte un regard pénétrant sur les paradoxes du progrès. Chacune de ses photographies constitue aujourd’hui un document. Servies par une écriture photographique personnelle, qui s’appuie sur le noir et blanc, beaucoup de ses images sont devenues des icônes dont la beauté plastique est toujours enrichie de sens. L’ensemble parle, avec respect, de la juste place de l’homme dans la vie et la société. Menés avec rigueur sur le terrain, y compris dans les zones dangereuses, parfois difficiles d’accès, les travaux photographiques de Sebastião Salgado se succèdent, depuis presque quarante ans, telle une démonstration. « Autres Amériques » et « Sahel, l’Homme en détresse » (1986), « La main de l’Homme » et « Workers » (1993), « Terra » (1997) ou « Exodes » (2000) ont précédé le vaste projet « Genesis » exposé à Lausanne, Paris et Rio.

« Genesis » est un portrait éclaté de la planète Terre où figure dans leur état originel la nature, les animaux et les êtres humains. Véritable plaidoyer pour que l’Homme retrouve, avant qu’il ne soit trop tard, l’équilibre fondateur qui le lie à l’univers et au vivant.

L’exposition présentée à la galerie Polka a été construite pour suivre, en revisitant l’oeuvre de cet artiste humaniste, la démarche d’un témoin engagé qui a pour unique objectif de contribuer à « comprendre le monde ».