Alexander Gronsky 'Pastoral'

Alexander Gronsky 'Pastoral'

dzerzhinskiy ii by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Dzerzhinskiy II, 2009

novye mytishchi i by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Novye Mytishchi I, 2010

strogino i by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Strogino I, 2009

mytishchi i by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Mytishchi I, 2010

pavshino ii by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Pavshino II, 2011

otradnoye i by alexander gronsky

Alexander Gronsky

Otradnoye I, 2010

Saturday, January 25, 2014Saturday, March 1, 2014

Cour de Venise
Paris, France

La galerie Polka est heureuse d’annoncer la nouvelle exposition d’Alexander Gronsky, Pastoral.

Né à Tallinn en 1980, Alexander Gronsky se définit lui-même comme un photographe de "paysages". Il capte dans son objectif de grands espaces et s’intéresse aux effets de l’environnement sur les populations qui y résident.

Son premier opus, Less Than One (2006-2009), faisait référence à la très faible densité de population dans les contrées reculées de l’ex-Union soviétique.

Il poursuit sa réflexion avec The Edge (2008-2009), récompensé par le prix Foam Paul Huf en 2010 et présenté à la galerie Polka la même année. Dans cette série, il explore les étendues enneigées aux alentours de Moscou.

Le travail d’Alexander Gronsky a la mystérieuse capacité de toujours raconter une histoire, celle de vies isolées et silencieuses, sans évoquer le drame. Ses jeux sur la perspective, son sens de la composition et sa maîtrise de la lumière rappellent les procédés traditionnels de la peinture contemplative. Dans cet univers statique, chaque objet, chaque sujet constitue un élément d’un paysage presque déshumanisé.

Avec Pastoral (2008-2012), le photographe estonien part à la recherche d’un monde parfait dans lequel l’homme et la nature seraient en symbiose, et explore cette relation dans les banlieues de Moscou. "J’avais besoin de trouver un lieu qui n’appartienne ni à la nature, ni à l’humain: la périphérie urbaine, cette frontière entre l’habitat et le chaos. Des zones ni urbaines ni rurales. Des lieux sans dénomination."

Dans ce nouvel opus, Alexander Gronsky montre la capacité des Moscovites à se transformer dès qu’ils quittent leur ville. Il donne, par là même, une nouvelle définition de l’univers champêtre: pique-niques au bord d’une rivière, rendez-vous amoureux, baignades aux abords de la mégalopole, séances de bronzage insolites. L’artiste tente de faire oublier dans ces scènes bucoliques l’ombre austère et menaçante des immeubles, du béton et des chantiers environnants. L’être humain ainsi photographié semble être déconnecté d’une réalité qui, sans cesse, est rappelée par l’arrière-plan, décor sombre de la ville voisine.

Pastoral / Moscow Suburbs sort aux éditions Contrasto le 25 janvier 2014.