Carl Fudge 'Razzle Dazzle'

Carl Fudge 'Razzle Dazzle'

maqt by carl fudge

Carl Fudge

Maqt, 2010

Price on Request

Saturday, April 24, 2010Saturday, July 3, 2010


Paris, France

Please scroll down for Enlish version

Carl Fudge 'Razzle Dazzle'
24 avril – 3 juillet 2010

La Galerie Jean-Luc + Takako Richard est heureuse de présenter la quatrième exposition personnelle à Paris de Carl Fudge intitulée « Razzle Dazzle » du 24 avril au 3 juillet 2010.

Carl Fudge complexifie la lecture visuelle de l’objet en démultipliant les éléments d’un sujet figuratif. Il actualise la relation entre abstraction et figuration dans le contexte actuel du monde digital et des nouveaux développements dans les sciences physiques. Il a mis au point un processus créatif qui combine des techniques artistiques traditionnelles et les technologies digitales.

Sa nouvelle série est inspirée par les œuvres d’artistes comme le capitaine de corvette Norman Wilkinson, John Duncan Fergusson, L. Campbell Taylor et Edward Wadsworth, membre du mouvement épisodique du Vorticisme (1914-15). Les Vorticistes représentaient un branche britannique du Modernisme par l’utilisation d’une abstraction géométrique et la précision pure et dure des formes mécaniques. En se situant dans la continuité de ce mouvement, Carl Fudge suggère l’existence de parallèles entre la vision utopique de l’Age Industriel et notre engouement actuel pour les technologies digitales.

Fudge fait abstraction des sujets de Wadsworth – des scènes industrielles du Nord de l’Angleterre ainsi que des bateaux Dazzle sur lesquels on avait peint des motifs afin de désorienter l’ennemi lors de la première Guerre Mondiale. Il déconstruit les formes géométriques et les rayures hypnotiques des bateaux en créant un plan kaléidoscopique de formes d’une précision froide de contours qui désorientent le spectateur. Les œuvres graphiques telles que Pencil Factory présentent un jeu de plans qui reculent et sont projetés dans l’espace. Les œuvres comme Revolver qui comportent de nombreux détails et sont inspirées de scènes de ports, incluent des vestiges de l’esthétique de Wadsworth – des travailleurs tels des personnages de bandes dessinées et un clin d’œil aux contours des bateaux. La technique de la sérigraphie permet d’intensifier le jeu des couleurs fortes en même temps participant davantage à la fragmentation de l’espace.

Les compositions font penser à l’Art Moderne avec des détails à l’apparence d’octets digitaux. Fudge expérimente avec les différentes techniques d’impression et offre plusieurs versions de la même image : des variations en noir et blanc, ou bicolores, avec un détail d’une composition monumentale qui peut être considéré comme une œuvre à part entière. En faisant allusion aux xylographies, le matériau de base des œuvres de Carl Fudge est un papier japonais très fin. Fudge défie les hiérarchies et déconstruit les disciplines traditionnelles.

La nouvelle série de l’artiste est une élaboration de ses anciennes séries inspirées par les peintures Camouflage de Warhol et les gravures japonaises. Les œuvres des séries Camouflage et Razzle Dazzle utilisent les motifs pour tromper l’œil. Alors que le but du camouflage est de cacher, les œuvres de la série Razzle Dazzle désorientent par la déformation des objets visibles et reconnaissables. C’est ainsi que Fudge crée un vocabulaire pictural original pour donner une apparence fraîche à ce qui existe déjà.

C’est à la galerie Ronald Feldman à New York que Carl Fudge a récemment eu sa première exposition après une interruption de cinq ans. Ses dernières expositions personnelles ont eu lieu à Eugene Binder Gallery au Texas et à la Galerie Jean-Luc & Takako Richard à Paris. Ses œuvres sont dans les collections de musées tels que le Whitney Museum of American Art, New York, le Museum of Fine Arts de Boston, le Brooklyn Museum à New York, le Denver Art Museum à Denver. Il est né à Londres et vit et travaille à New York.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

Carl Fudge 'Razzle Dazzle'
April 24th – July 3rd, 2010

Galerie Jean-Luc & Takako is pleased to present ‘Razzle Dazzle’ by Carl Fudge, his fourth one-man-show in Paris, from April 24th through July 3rd, 2010.

Carl Fudge increases the complexity of any visual interpretation of an object by reducing the elements of a figurative subject. He upgrades the relationship between the abstract and the figurative by using the possibilities that the digital technologies and the new developments in physical sciences offer. He has developed a creative process that combines traditional art-making techniques with digital technology. In his new series he’s inspired by works of artists such as Lieutenant –Commander Norman Wilkinson, John Duncan Fergusson, L. Campbell Taylor and Edward Wadsworth, a member of the short-lived British art movement called the Vorticists (1914-15). The Vorticists promoted a British brand of modernism which stressed geometric abstraction and the hard-edged precision of mechanical forms. In so doing Fudge suggests correspondences between the utopian vision of the Industrial Age and our current infatuation with digital technology.

Fudge abstracts Wadsworth’s subjects – industrial scenes of North England and Dazzle ships, which were patterned with designs to confuse the enemy in World War I. With a triple turn, he deconstructs the geometric shapes and hypnotic stripes painted on the ships to create a kaleidoscopic field of hard-edged forms that disorient the viewer. The graphic works present an interplay of planes that recede and project into space. The highly-detailed works inspired by dock scenes, include vestiges of Wadsworth’s vein of representation – cartoon-like workers, windows, and the glimmer of the outline of a ship. The silkscreen technique highlights the flat intense color relationships further fragmenting the compositional surface.

The compositions merge the look of Modernist Art with details that resemble digital bytes. Fudge plays with the characteristics of print-making, offering several versions of the same image: black and white and two-color variations and a detail from a larger composition, which can stand as a complete work. Referencing the original woodcuts, the prints are on lightweight Japanese paper. Fudge challenges hierarchies and breaks down traditional art disciplines.

Fudge’s new work is an elaboration on his previous series based on Warhol’s Camouflage paintings as well as Japanese prints. Camouflage and the Razzle Dazzle paintings use patterns to trick the eye. Whereas the purpose of camouflage is to conceal, Razzle Dazzle painting is designed to disorient by disrupting what is recognizable. These new prints achieve both. Fudge creates new pictorial vocabularies for a fresh look at what already exists.

Car Fudge’s first exhibition in New York after a five-year-long interruption was staged at Ronald Feldman Fine Arts. Recent solo shows were mounted at Gallery Jean-Luc & Takako Richard in Paris, France and Eugene Binder Gallery in Marfa, Texas. His work is in the collections of the Whitney Museum of American Art, NY; the Museum of Fine Arts, Boston, MA; the Brooklyn Museum, NY; the Denver Art Museum, CO; among others. Born in London, England, he works and lives in New York.