Galerie Jeanne-Bucher / Jaeger Bucher

Matière et Mémoire : La Demeure du Patriarche

Matière et Mémoire : La Demeure du Patriarche

vue de l'exposition / exhibition view

Vue de l'exposition / Exhibition View

Price on Request

Tuesday, November 19, 2013Saturday, January 25, 2014


Paris, France

Matière et Mémoire : La Demeure du Patriarche

Une exposition exceptionnelle célébrant le 90e anniversaire et les 66 ans de galerie de Jean-François Jaeger.
19 novembre 2013 - 25 janvier 2014
Vernissage le samedi 16 novembre 2013

À l’occasion du 90e anniversaire de Jean-François Jaeger, la galerie qui porte désormais son nom présente une exposition célébrant ses 66 années d’activité de galeriste en retraçant son parcours associé à celui des artistes qu’il a promus, des critiques et institutions qui lui ont été fidèles ainsi que des nombreux collectionneurs qui ont su au fil du temps suivre ses conseils d’amateur avisé et avec lesquels il n’a cessé d’établir un dialogue tout au long de sa longue carrière de galeriste qui se poursuit toujours aujourd’hui.

Une personnalité engagée : Jean-François Jaeger

C’est en remontant le fil du temps et en s’attelant à un long et minutieux travail sur ses archives que la galerie Jaeger Bucher a pu retracer la formidable épopée d’un galeriste hors du commun, Jean-François Jaeger arrivé à la direction de la galerie en 1947, un an après le décès de Jeanne Bucher. Ce jeune directeur a su perpétuer le nom d’une galerie mythique en préservant son esprit de rigueur et son sens de l’engagement tout en décelant très tôt des tendances qui sont aujourd’hui, plus de 60 ans après, solidement ancrées dans les moeurs de notre époque.
Loin d’emmagasiner les souvenirs d’expositions, Matière et Mémoire, la Demeure du patriarche s’attèle à retracer un parcours dans la durée en suivant le fil des recherches artistiques des créateurs avant-gardistes que Jean-François Jaeger a promus tout autant que le discernement précoce dont il a fait preuve avec l’humilité qui le caractérise, comme en témoigne sa devise, leitmotiv de sa vie, « Je ne possède pas, j’appartiens ».

Une exposition référence

Référence à l’essai d’Henri Bergson publié en 1939, Matière et Mémoire, le titre de l’exposition souligne la relation du corps à l’esprit et de l’esprit au temps, tant les oeuvres exposées des artistes de la galerie par leur matière sont indéniablement liées aux recherches artistiques de leurs époques et tant la mémoire qui les anime, inséparable de leur perception, intercale le passé dans le présent. La perception actuelle des oeuvres prolonge et réactive cette mémoire – ces oeuvres profondément libres, n’appartenant à aucun espace, à aucun temps, à aucune école, à aucun courant si ce n’est à la perception de celui qui prend la mesure de leur valeur en pleine conscience.

Préparée par sa fille Véronique Jaeger qui assure depuis quelques années la direction des deux espaces parisiens de la galerie, Matière et Mémoire : La Demeure du patriarche est tout autant la reconnaissance d’une personnalité pionnière, experte et engagée que la re-découverte de l’oeuvre d’artistes et de mouvements qui marquèrent l’histoire de l’art dans le Paris de l’après-guerre à nos jours.

Un galeriste au service des artistes et des oeuvres

Sont présentés dans le nouvel espace du Marais, Galerie Jaeger Bucher au 5 & 7 rue de Saintonge, Paris 3e :
- Les piliers de la Galerie : Maria Helena VIEIRA DA SILVA, Arpad SZENES, Nicolas de STAEL, Mark TOBEY, Hans REICHEL, Roger BISSIERE et Jean DUBUFFET, tous représentés par un ensemble d’oeuvres de qualité muséale de différentes époques, spécifiquement réunies à l’occasion de cette exposition-anniversaire.
- Les artistes exposés par la galerie pour la première fois en France et/ou à des époques importantes de leur création : Louise NEVELSON, Asger JORN, Miodrag DADO, Gérard FROMANGER, Magdalena ABAKANOWICZ, Louis LE BROCQUY, Michel GERARD, Fred DEUX, Arthur Luiz PIZA, Paul REBEYROLLE et Félix ROZEN sont tous représentés par une oeuvre emblématique de l’époque où ils ont été exposés à la galerie.
- Les jeunes artistes de l’époque, moins connus aujourd’hui mais défendus depuis les années 50 par la galerie dont cette exposition-anniversaire permettra de redécouvrir l’oeuvre : Louis NALLARD, Wilfrid MOSER et Fermin AGUAYO sont également représentés par une oeuvre incontournable.
- Les artistes d’Art Public, chacun représenté par une oeuvre majeure au sein de l’exposition : Gérard SINGER, Jean AMADO, Dani KARAVAN, Jean-Paul PHILIPPE, Mark DI SUVERO.

Un héritage contemporain

Dans l’espace historique de la Galerie Jeanne-Bucher au 53 rue de Seine, Paris 6e, trois thématiques exceptionnelles – précurseurs dans les années 60 – sont reprises aujourd’hui et poursuivies. Ces présentations sont l’occasion de réexposer les grands chefs-d’oeuvre de cette époque et d’y ajouter des artistes ou des oeuvres ayant rejoint la galerie plus récemment, permettant ainsi d’établir un lien entre tradition et actualité et d’approfondir ces thématiques :
- Les Arts Premiers, chefs-d’oeuvre de Nouvelle Guinée et de Nouvelles Hébrides, de sculptures en pierre de l’Ancien Mexique et de Sculptures Maya ainsi que des sculptures Dogon.
- La thématique de l’Espace en Demeure est reprise avec des oeuvres de Magdalena ABAKANOWICZ, Maria Helena VIEIRA DA SILVA, Louise NEVELSON et prolongée avec l’oeuvre de deux artistes contemporaines : Fabienne VERDIER et Zarina HASHMI.
- L’Attrait de l’Orient avec, entre autres, Mark TOBEY, le Grand Maître Taoiste CHEN Yung-Sheng, l’artiste et peintre de kimono japonais Kunihiko MORIGUCHI, l’artiste cantonais découvert dans la grande exposition Les Magiciens de la Terre YANG Jiechang et la Pierre de rêve exceptionnelle, acquise auprès du grand amateur de pierres de l’époque, Roger Caillois.

Cette exposition sera accompagnée de textes et photographies d’accrochages de l’époque qui donneront toute la mesure des présentations inédites qui ont pu se dérouler tout au long de la vie de la galerie et qui se poursuivent encore. Un film constitué d’une série d’entretiens avec Jean-François Jaeger est actuellement en cours de réalisation par l’éditeur et le réalisateur de Cercle d’Art, Philippe Monsel, et devrait être diffusé au moment de l’exposition.