Galerie Jean-Marc Lelouch

Dominique Mercy et Cerámica Ixio

Dominique Mercy et Cerámica Ixio

Thursday, March 27, 2014Wednesday, April 30, 2014

11, quai Voltaire
Paris, France

La Galerie Jean-Marc Lelouch a le plaisir de vous présenter Dominique Mercy et Cerámica Ixio

du 27 mars au 30 avril 2014

Dominique Mercy
Sculpteur

Dominique Mercy travaille essentiellement le bronze, l’acier et le cuivre.
Originaire de Lorraine, Dominique Mercy se forme à Paris auprès de l’Ecole Boule et des Arts Décoratifs (E.N.S.A.D.) dans les années 1960 et 1970. C’est à cette occasion qu’il rencontre Robert PATIER qui lui permettra de travailler comme sculpteur de plateau dans les studios de l’O.R.T.F. aux Buttes Chaumont.

Après avoir appris la fonderie d'art en Belgique, Dominique Mercy s'installe dans la région varoise où il établit sa propre fonderie de bronze à la cire perdue. Il travaille aujourd'hui à la création de sculptures monumentales, de sculptures-socles, de fontaines et de sculptures murales.
Il expose son travail principalement en région PACA mais aussi à Lausanne et Paris.

Depuis sa récente rencontre avec Jean-Marc Lelouch, galeriste et éditeur de mobilier d’artiste, Dominique Mercy retourne à ses premières amours : le mobilier.

Cerámica Ixio
Joan SERRA & Mia LLAUDER

Couple de céramistes espagnol, Joan Serra et Mia Llauder ont tous deux suivi leur formation à Barcelone dans les années 1980. Ces deux artistes explorent personnellement leur art, indépendamment de l’autre, envahis par des univers qui leur sont propres, mais s’adonnent également à un travail commun qu’ils présentent sous le nom de « Ceramica Ixio ».

Joan Serra et Mia Llauder exposent leurs oeuvres à travers toute l’Europe : de l’Espagne à la France, en passant pas le Portugal, jusqu’en Belgique, Suisse et Autriche. Leur travail franchit également les continents pour s’exposer en Chine ou en Corée.

C’est en mars prochain que la Galerie Jean-Marc Lelouch exposera l’OEuvre commun de Serra et Llauder. Dans les tons très doux d’un bleu glacé, les artistes travaillent l’opposition des matières. Le mélange des substances, au terme de la cuisson, produit une certaine forme de chaos dans lequel les matières se sont sublimées tout en se fracturant. A travers une dizaine d’oeuvres, les artistes nous proposent de découvrir un jeu de contrastes dans les formes et les matières, entre les arrondis et les arrêtes acérées des rebords, entre le touché granuleux d’un côté et lisse et poli de l’autre.