Chrystèle Lerisse 'Small is grandiose'

Chrystèle Lerisse 'Small is grandiose'

Thursday, October 25, 2012Thursday, January 12, 2012


Paris, France

Dans le cadre du mois de la Photo 2012 la galerie baudoin lebon présente les travaux récents de Chrystèle Lerisse : les séries Vocha III Aubrac, 2010, Trappes dans le sept huit, 2011, la Série Lumen, 2011, la série les « Mondrian », 2010 et la Série Aurélie Nemours, 2009.

Petit format: c'est le vocabulaire, depuis toujours, de Chrystèle Lerisse. De là à annoncer, c'est petit donc beau, ce n'est pas une certitude, quoique ? En revanche, l'impression de flou est une certitude de ses photographies - sans pour autant que Chrystèle Lerisse n'abandonne son travail sur la netteté. Et le noir et blanc une permanence.

Le format 6 x 6 cm est l'alibi pour représenter abstraction et figuration, autour du paysage.

Le choix du sujet devient secondaire ; la force de la géométrie et celle des contrastes primordiale.

« Les lieux sont retournés, déterritorialisés. L'épaisseur prétendue et apparente du réel est soustraite à la représentation et au simple jeu de miroirs. En surgit une musique d?un inframonde. Et si Chrystèle Lerisse n'avait pas été artiste plasticienne elle aurait sans doute créé de la musique ? « le plus abstrait des arts » selon Schopenhauer. Pour elle le réel comme l?image apparaissent comme des voiles qu'il faut déchirer afin d'atteindre les choses (ou le néant) qui se trouvent derrière. »
J. Felin, Chrystèle Lerisse, transcender l'absence, 2011.